Piratage : 8 compagnies aériennes touchées par une faille des billetteries électroniques, Air France-KLM qui n’en fait pas partie explique…

0
  • Faille des billetteries électroniques : les 8 compagnies aériennes touchées enverraient des liens d’enregistrement non cryptés par email, qui pourraient être piratés.

iT-News (Faille des billetteries électroniques) Le dernier rapport publié par les chercheurs de Wandera, spécialiste londonien de la sécurité des données, publié le 6 février 2019, révèle une vulnérabilité du système de billetterie électronique de huit compagnies aériennes.

La faille pourrait permettre à des pirates d’accéder facilement aux données personnelles des passagers, via des liens interceptés et non cryptés. Pire, les hackers pourraient dans certains cas modifier les détails de la réservation d’un voyageur et même imprimer sa carte d’embarquement.

Les compagnies aériennes touchées par la faille

Wandera a identifié huit compagnies aériennes qui enverraient des liens d’enregistrement non cryptés via leur système de billetterie électronique. On retrouve ainsi la texane Southwest Airlines, la plus grande compagnie low-cost au monde, mais aussi Vueling, Jetstar, Thomas Cook, Transavia, Air Europa, KLM et Air France qui a a réfuté avoir été touché par cette cyber-attaque (voir ci-après ses explications).

Les chercheurs se sont aperçus que les compagnies envoyaient des liens non cryptés aux passagers qui les redirigeaient vers un site où l’on se connecte automatiquement à l’enregistrement de son vol. Sur ce site, il est possible de modifier des éléments de sa réservation et d’imprimer sa carte d’embarquement. Sauf qu’un pirate bien avisé, situé sur le même réseau que le voyageur, peut sans forcer intercepter la demande de lien et la réutiliser à son compte, pour accéder directement à l’enregistrement de la personne touchée.


Capture d’écran de la session d’enregistrement d’un utilisateur pour un vol avec la compagnie Southwest Airlines (Crédit : Wandera)

Un accès à de nombreuses informations personnelles

Un hacker potentiel a donc accès à toutes les informations personnelles qui ont été associées à la réservation de la compagnie, comme l’adresse mail, le nom, le prénom, le numéro de passeport, le pays émetteur des documents, la date d’expiration du passeport, les références de la réservation, le ou les numéro(s) de vol, le temps de vol, le siège assigné, la sélection de bagages, la carte d’embarquement complète, et même des détails sur les agences de voyage.


Capture d’écran de l’enregistrement d’un utilisateur sur un vol Air France (Crédit : Wandera)

Wandera est en mesure d’affirmer que toutes ces données ont été mises en péril par les huit compagnies aériennes. Les failles ont été identifiées au début du mois de décembre. Bien entendu, les chercheurs londoniens en ont immédiatement informé les compagnies et encouragé les voyageurs à disposer d’un service de sécurité mobile actif qui surveille et bloque les fuites de données.

Précisions d’Air France-KLM sur le rapport de Wandera du 6 février 2019 :

  • « Les bases de données du groupe Air France-KLM sont surveillées en temps réel afin d’identifier et de contrer tout accès frauduleux. Il n’y a eu aucun piratage des bases de données des compagnies du groupe.
  • Un mail adressé aux clients avant leur voyage contient un lien vers le processus d’enregistrement sur les sites commerciaux des compagnies du groupe. Une utilisation frauduleuse de ce lien ne permettrait en aucun cas l’accès à d’autres données que celles de la réservation en cours. Les informations liées au profil des clients, et notamment les informations sensibles telles que les données bancaires, sont totalement protégées.
  • Les équipes informatiques travaillent à renforcer le niveau de sécurité du lien transmis aux clients dans le cadre du processus d’enregistrement. Cette mise à jour sera effective très prochainement« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here