mardi 25 septembre 2018
Home / A la Une / WhatsApp assure « collecter peu de données » partagées illégalement à Facebook

WhatsApp assure « collecter peu de données » partagées illégalement à Facebook

iT-News – WhatsApp répond à la CNIL, qui l’a mis en demeure et l’accuse de partager illégalement des données personnelles de ses utilisateurs à Facebook, qui l’a racheté en 2014.

En effet, mis en demeure par la CNIL ce 18 décembre 2017, WhatsApp réplique face aux accusations de l’institution. « La vie privée est quelque chose de très important pour WhatsApp, c’est la raison pour laquelle nous collectons très peu de données, en cryptant chaque message », a déclaré un porte-parole de l’application dans des propos rapportés par l’AFP.

WhatsApp transfère peu de données à Facebook

Dans sa mise en demeure adressée à Whatsapp, la CNIL regrettait justement que des données telles que nos numéros de téléphone et nos habitudes d’utilisation sont transmises sans l’accord de l’utilisateur à Facebook, qui a racheté la messagerie instantanée en 2014. La CNIL a estimé que WhatsApp « ne dispose pas d’une base légale pour les traitements mis en œuvre » et lui a donné un mois pour se mettre en conformité et demander l’autorisation aux dix millions d’utilisateurs français pour le transfert de leurs données.

« Nous continuerons à travailler avec la CNIL pour nous assurer que les utilisateurs comprennent quelles informations nous collectons et comment nous les collectons », a communiqué WhatsApp. On peut donc penser que les changements seront opérés dans le délai imparti. Dans sa mise en demeure, la CNIL regrettait que « Facebook ait extrêmement mal coopéré » dans cette affaire, refusant de lui fournir des échantillons de données. L’avertissement a semble-t-il porté ses fruits.

Pour rappel, WhatsApp a déployé une mise à jour début décembre 2017 avec plusieurs nouveautés pour son application. Alors que les utilisateurs qui n’ont pas encore accès à l’option permettant d’enregistrer des messages vocaux sans maintenir votre doigt appuyé l’attendent avec impatience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *