En quête de points, l’écurie Porsche se rend à Mexico pleine d’optimisme

0

iT-News (Porsche) – Stuttgart. L’écurie de Formule E TAG Heuer Porsche se rend à la prochaine manche du Championnat de Formule E ABB FIA pleine d’optimisme et avec un objectif précis : engranger des points lors de l’E-Prix de Mexico avec la Porsche 99X Electric. La course se déroule sur des portions du légendaire « Autódromo Hermanos Rodríguez », avec son point culminant à 2 250 mètres au-dessus du niveau de la mer qui fait de l’E-Prix de Mexico la course du calendrier de Formule E à l’altitude la plus élevée.

E-Prix de Mexico : questions & réponses

Neel Jani (pilote Porsche Works, n°18)

À Santiago, tu as raté la Super Pole de seulement 0,15 seconde. Peux-tu te qualifier dans le top 6 à Mexico ?
« Notre qualification à Mexico nous a montré que nous avions le potentiel pour décrocher la Super Pole. Chaque séance qualificative, chaque course m’apprend quelque chose. Bien entendu, j’aimerais beaucoup faire un bond en avant à Mexico. Si nos deux voitures pouvaient atteindre la Super Pole, ce serait formidable. Comme le circuit offre plus d’adhérence que les autres circuits de Formule E, les conditions seront sans doute similaires pour les quatre groupes de qualification ; les concurrents seront donc sur un pied d’égalité».

Lorsque tu étais en LMP1, tu as eu l’occasion de courir plusieurs fois sur le « Autódromo Hermanos Rodríguez », mais uniquement sur le circuit classique. Que penses-tu du tracé de la Formule E de cette année, et quels sont tes objectifs pour cette course ?
« Le parcours de la Formule E ne conserve que deux virages identiques à ceux de mes précédentes courses sur ce circuit. Dans l’ensemble, ce n’est pas un tracé typique de Formule E, mais je suis en terrain connu. Il y a plus d’adhérence et pas de bosses, ce qui rappelle les circuits traditionnels. C’est une piste très rapide avec de grandes lignes droites et des virages serrés; la gestion de l’énergie en sera considérablement affectée. Les températures jouent également un rôle crucial : elles influencent à la fois la gestion des pneus et celle de la batterie. C’est avec optimisme que nous nous rendons à Mexico. Les fans nous accueillent toujours chaleureusement en Formule E, et c’est un réel plaisir de courir sous les yeux des spectateurs. Lors de cet E-Prix, nous souhaitons exploiter tout notre potentiel.»

André Lotterer (pilote Porsche Works, n°36)
Le tracé du circuit de Formule E est radicalement différent cette année. Qu’y a-t-il de nouveau ?

«Le circuit est beaucoup plus rapide. Il y a deux changements majeurs : le premier secteur est très différent de l’année dernière, et le dernier virage n’a plus de chicane. Aucun autre circuit de Formule E n’a de virage à droite aussi long. Concernant la température des pneus et en particulier celle du pneu arrière-droit, c’est un véritable défi. Cela va être intéressant de voir à quel point la gestion des pneus va s’en trouver affectée

Qu’attends-tu de l’E-Prix de Mexico ?

« C’est difficile de savoir ce qui nous attend à Mexico. On aimerait que les deux voitures finissent dans les points. Le circuit est plus ou moins nouveau pour tout le monde, et c’est une bonne chose pour nous. Cela signifie que nous ne partons pas désavantagés par rapport aux autres équipes. La piste est proche d’un circuit traditionnel, ce qui veut dire que le peloton sera probablement très serré. Le tracé impose d’adopter une gestion économique de l’énergie, et ce sera un facteur décisif. L’E-Prix de Mexico est toujours une belle course. Les amateurs mexicains de course automobile sont très enthousiastes. Lorsqu’on traverse le Stadium, on entend la clameur de la foule dans les gradins. C’est ce qui rend cet E-Prix si particulier.»

Amiel Lindesay (directeur des opérations en Formule E)
Quels enseignements utiles pour l’E-Prix de Mexico l’équipe a-t-elle tirés des derniers E-Prix de Diriyah et Santiago ?

« À Santiago, nous avons mis en pratique ce que nous avons appris à Diriyah et nous étions donc mieux préparés. La course ne s’est pas déroulée exactement comme prévu, mais nous avons progressé, ce qui nous rend optimistes. Pour nous, il est très important de tirer des enseignements de nos expériences et de garder un bon état d’esprit. Notre courbe d’apprentissage grimpe en flèche. Elle continuera à s’élever lors de l’E-prix à venir ainsi qu’à chaque nouvelle course. L’écurie est bien préparée et va tout donner pour cet E-Prix de Mexico

L’écurie connaît certaines sections du circuit grâce à son passage en LMP1. Est-ce un avantage ?

« La réponse est simple : non. La Formule E est totalement différente des autres séries de sport automobile. On ne peut donc pas vraiment utiliser ce que l’on a appris en LMP1. De plus, la piste a été spécialement adaptée. Le nouveau tracé nous convient tout à fait ; il est plus long que le précédent, et ses virages sont plus rapides. Nous avons vraiment hâte d’être sur la ligne de départ de l’E-Prix de Mexico avec les deux Porsche 99X Electric.»

Tout ce qu’il faut savoir sur l’E-Prix de Mexico

Le format

La ville de Mexico accueille la quatrième manche du Championnat de Formule E ABB FIA 2019-2020. Une courte session de test fonctionnel (Shakedown) est organisée à la veille de la course (le 14 février). Le jour de course (le 15 février) commence par deux séances d’essais : la première dure 45 minutes, le deuxième 30 minutes. Lors des qualifications, les pilotes sont répartis en quatre groupes de six établis selon le classement des pilotes au Championnat de Formule E. Actuellement, André Lotterer est classé neuvième ; il court donc dans le groupe 2. Neel Jani, à la 23e place, court dans le groupe 4. Chaque pilote dispose de six minutes pour établir son meilleur temps. Les six pilotes les plus rapides sont qualifiés pour la Super Pole, qui dure 20 minutes. La Super Pole détermine les positions 1, 2 et 3 sur la grille de départ. La course dure 45 minutes plus un tour.

Le circuit

L’E-Prix de Mexico a lieu sur des sections de l’« Autódromo Hermanos Rodríguez ». Ce circuit de 2,606 km a été adapté pour la Formule E de cette année ; il comporte des virages longs et rapides, ainsi que des portions étroites. Sur le secteur final, les pilotes traversent le « Foro Sol Stadium », connu pour son atmosphère unique.

Horaires

Qualifications : 15 février 2020, 18 h 35 – 19 h 45 (HEC)
Course : 15 février 2020, 22 h 55 – 0 h (HEC)

Les premières images de Mexico seront diffusées vendredi 14 février 2020, après le Shakedown. De plus amples informations sur l’E-Prix de Mexico seront publiées en direct sur le compte Twitter de l’équipe TAG Heuer Porsche Formula E : @PorscheFormulaE. Un rapport détaillé sera disponible après la course.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here