Zoom sur le passeport sanitaire, ce précieux sésame qui permettra de voyager dans l’UE

0

iT-News (passeport sanitaire) – La pandémie a mis à mal le principe de la libre circulation des personnes au sein de l’Union européenne. Il n’est en effet pas rare de voir certains pays appliquer des règles spécifiques aux voyageurs venus d’états voisins membres de l’espace Schengen. La cacophonie est parfois de mise, et certains prévoient ainsi de n’accepter que les voyageurs vaccinés, quand d’autres demandent des test négatifs au virus.

Pour mettre un peu d’ordre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté ce mercredi son projet de de certificat vert numérique qui doit être mis en place au mois de juin prochain. L’idée est simple : permettre aux populations des vingt-sept de voyager librement cet été. Il sera doté d’un QR code à présenter sous forme digitale lors des contrôles aux frontières. Une version papier est également prévue pour les citoyens qui ne disposent pas de smartphone.

La Chine avance aussi sur son passeport vaccinal

La dirigeante précise bien qu’il s’agit d’un instrument « gratuit et temporaire, qui n’a pas vocation à durer dans le temps une fois la crise sanitaire terminée ». Pour parer aux éventuelles critiques, le commissaire européen Thierry Breton a tenu à ajouter que « la protection et la confidentialité des données de santé au sens du RGPD seront bien sûr garanties ».

Dans le détail, ce certificat pourra contenir une preuve de vaccination, de guérison du covid-19, ou de résultats négatifs à un test. Dans l’immédiat, les discussions doivent encore se poursuivre entre états membres et notamment pour assurer la réussite technique de ce dispositif. Comme le notent nos confrères du Figaro, ces échanges pourraient s’annoncer assez tendues. Des pays comme la Grèce et l’Espagne se montrent en effet très favorables à la mise en place d’un passeport vaccinal pour faciliter la reprise du secteur touristique. La France et l’Allemagne y sont quant à elles plutôt réticentes.

Pour rappel, d’autres régions du monde s’orientent vers ce type de solutions. C’est le cas de la Chine, qui a annoncé la mise en place d’un service capable d’afficher le statut vaccinal des utilisateurs et les résultats de leurs tests Covid. L’idée est de rouvrir un peu plus largement les frontières. Pour le déploiement de ce dispositif, l’Empire du milieu mise sur l’application WeChat, l’une des plus populaires du pays, qui comptait déjà plus d’un milliard d’utilisateurs actifs en 2018.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here