Moez Hassen (DG / CCI Cap Bon) : « L’objectif du projet INTECMED est de soutenir le transfert technologique »

0

iT-News (Moez Hassen présente INTECMED ) – La Cambre de Commerce et d’Industrie du Cap Bon, structure d’appui régionale ayant pour mission de promouvoir la région de Nabeul et Zaghouan, est partenaire d’un projet méditerranéen de grande envergure.

Ce projet intitulé INTECMED se veut comme « Incubateurs pour l’innovation et le transfert technologique en Méditerranée » pour la mise en place d’un écosystème intégré d’innovation facilitant le transfert technologique.

INTECMED vise aussi à soutenir les entrepreneurs au niveau local, à accompagner les porteurs d’idées d’entreprises innovantes et booster l’élan des jeunes vers plus de projets à impact.

Pour y voir plus clair à ce sujet et afin d’avoir une idée sur les activités de la chambre de commerce et d’industrie du Cap-Bon, nous avons rencontré son Directeur Général Moez HASSEN :

  • Présentez-vous à nos lecteurs en leur donnant une idée sur votre cursus professionnel, ainsi que votre mission à la CCI Cap-Bon ?

Après l’obtention d’une Maîtrise en Economie et Relations Internationales, j’ai intégré la chambre en tant que responsable de la Promotion. J’ai roulé ma bosse durant une dizaine d’années dans la chambre puis j’ai été nommé comme directeur. Quelques années plus tard, j’ai été promu directeur général.

Depuis que j’ai intégré la chambre, j’ai été toujours animé par la même envie de la promotion de la structure et de ses activités pour promouvoir la région de Nabeul et Zaghouan et mettre en exergue les richesses de la région.

  • Donnez-nous un aperçu sur les activités de la CCI du Cap-Bon ?

En fait, la CCI Cap-Bon fait partie d’un réseau national de huit Chambres de Commerce et d’Industrie, réparties sur le territoire tunisien. Fondée en 1994, la CCI Cap Bon est un établissement public d’intérêt économique, doté juridiquement du statut de personne moral, jouissant d’une autonomie financière et placé sous la tutelle du Ministère du Commerce et gérée par un comité élu de 30 chefs d’entreprises représentant la communauté d’affaires aux gouvernorats de Nabeul et Zaghouan. Élus par les industriels, les commerçants et les artisans des deux régions pour une durée de cinq ans renouvelables, ce comité est présidée par Mme Najoua Attia Reguig. Il répond aux entreprises exerçant une activité dans les secteurs du commerce, de l’industrie, des services, de l’artisanat ainsi que des petits métiers dans les deux gouvernorats concernés. . L’activité de la CCI Cap-Bon englobe tout appui et assistance pour les entreprises exportatrices ou qui aspirent s’ouvrir à l’international via différentes formes d’accompagnement. En fait, nous essayons d’être la voix privilégiée des entreprises et le lieu incontournable où s’articule la vision du développement économique régional nécessaire à leur croissance, afin de favoriser leur prospérité et participer à leur développement économique via notre approche d’adhérence à toute initiative porteuse pour la région.

  • La CCI tend à servir l’activité régionale, à travers un projet innovateur ?

Effectivement depuis plus d’une année, nous travaillons sur un projet robuste mais enthousiasmant. Il s’agit d’un projet transfrontalier, cofinancé par l’Union Européenne, intitulé « Incubateurs pour l’innovation et le transfert technologique en Méditerranée », en abréviation : INTECMED.

Ce type de projet très ambitieux est prometteur et motivant car il s’inscrit dans le vif de notre activité, celle de la promotion du territoire régional et le développement de l’activité économique, l’exploitation de richesses et la création de nouvelles richesses.

  • Pouvez-vous présenter ce projet ?

Pour commencer, le projet INTECMED regroupe des acteurs clés de 4 pays de la région méditerranéenne à savoir La Grèce, L’Espagne, L’Egypte et la Tunisie. Ces partenaires travailleront ensemble pour créer le premier réseau d’innovation transfrontalier interconnecté composé de centres de recherche et d’universités pour mettre leurs résultats de recherche au profit du secteur privé afin de les commercialiser. Doté d’un budget total de 3.6 millions d’euros, dont 90% proviennent d’une contribution de l’Union Européenne, le projet INTECMED durera 30 mois allant de septembre 2020 jusqu’au mois de février 2023. Ce projet représente un travail de longue haleine et nous sommes heureux des actions qu’on est en train de réaliser et impatients de vivre les prochaines étapes avec les différents partenaires dont notre partenaire local l’Agence Nationale de la Promotion de la Recherche scientifique.

    • En quoi consistent ces incubateurs technologiques ? Et comment seront-ils installés ?

    Pour y répondre je devrais débuter par le point de départ, d’où est née cette idée d’incubateurs. En effet, l’université de Patras en Grèce organise chaque fin d’année une exposition annuelle permettant de rapprocher les nouveaux profils émergents du monde économique et de créer une synergie entre les différents acteurs du domaine technologique et d’innovation. Partant de cette initiative la Chambre de Commerce d’Achaïe a lancé cette idée motrice pour bien profiter des résultats de recherche générer par l’université et les centres de recherche afin de créer des nouvelles entreprises et tisser des échanges avec le secteur privé, notamment les PME.

    L’objectif est de soutenir le transfert technologique et d’œuvrer pour que les régions participantes au projet INTECMED soient hétérogènes en termes d’innovation et partagent des défis communs pour surmonter les obstacles des différents acteurs qui travaillent sur l’innovation au niveau local afin de coordonner leurs actions et trouver des synergies. Et pour y arriver à mettre en place ces incubateurs, une stratégie de développement du projet INTECMED a été mise au point. Depuis novembre 2020 nous avons lancé les chantiers de conception d’un mécanisme méthodologique dont la finalité est de promouvoir l’esprit de l’entreprenariat et l’appui au transfert d’innovation.

    Ce processus de conception a été long et minutieux. Ainsi, pendant l’année écoulée, tous les partenaires avec la CCI d’Achaïe chef de file de ce projet, ont collaboré ensemble pour instaurer l’alliance régionale pour le transfert technologique, la publication du guide des bonnes pratiques sur les services de pré-incubation en Méditerranée (mission qui a été allouée à la CCI Cap Bon), le Développement d’un mécanisme de découverte et d’amélioration de l’innovation pour que les entreprises profitent de l’expérience des acteurs régionaux et nationaux dans plusieurs pays de la Méditerranée.

    Les partenaires ont aussi assuré le Développement d’une plateforme web dédiée à l’innovation e-Bazzar, ainsi que le développement d’un programme de mentorat pour développer et commercialiser des innovations prêtes pour les entreprises sélectionnées qui en bénéficiera suite à un appel à idées innovantes qui a été lancé dans les quatre pays. La sélection choisira 48 candidats, 12 par pays.

  • En quoi consiste cet appel et comment postuler ?

Attirée par les spécificités de la région et dans l’optique permanente de promouvoir les richesses de la région du Cap-Bon (Nabeul – Zaghouan), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Cap- Bon et l’Agence Nationale de promotion de la Recherche Scientifique, partenaires pays du projet européen INTECMED ont lancé le 15 décembre un Appel à candidatures pour projets innovants afin de sélectionner 12 candidats ayant le profil d’innovateur, de chercheur, de porteur d’idée d’entreprise, ou d’équipes de chercheurs.

Cet appel à candidature est destiné aux Petites et Moyennes Entreprises basées en Tunisie et évoluant dans les secteurs de l’artisanat et de l’agroalimentaire.

La date limite des candidatures est fixée pour le 31 janvier 2022.

Le programme d’incubation proposé suite à cet appel à candidature aura un effet économique et social importants permettant de contribuer à la création d’un environnement propice à l’entrepreneuriat, à l’innovation et à l’emploi.

Il visera à soutenir le transfert technologique et la commercialisation des résultats de la recherche, aussi que le soutien des modèles d’affaires innovants auprès des chercheurs et des entrepreneurs de la région méditerranéenne, notamment en Tunisie, répondant à un processus structuré permettant de garantir la sélection de 12 candidats et les meilleures idées recevront un mentorat personnalisé et des sous-subventions pouvant aller jusqu’à 30.000 EUR.

Les personnes intéressées par ce concours peuvent consulter le site web de la CCI Cap Bon, de l’ANPR et nos pages sur les réseaux sociaux pour avoir plus de détails et postuler à cet appel.

D’après cette présentation, le projet INTECMED est certes porteur pour la région de Nabeul et Zaghouan. Mais il peut servir les entreprises dans les régions du pays.

  • Pouvez-vous en expliquer davantage ?

A vrai dire, via ce projet INTECMED rentre dans le cadre de coopération entre les deux côtés de la Méditerranée et est financé par la plus grande initiative de collaboration dont l’objectif est de promouvoir un développement juste et équitable.

Une initiative qui vise à faire de la Méditerranée un espace plus compétitif, innovant, inclusif et durable.

Cette action est complémentaire aux politiques nationales existantes, misant à favoriser la collaboration internationale soit au niveau institutionnel ou au niveau des bénéficiaires à travers les synergies. Pour ce qui est de son apport régional, nous tenons toujours à mettre en avant la région de Nabeul-Zaghouan et ses activités économiques phares. Notre rôle est de la promouvoir et de la valoriser soit pour une meilleure compétitivité ou pour dénicher des nouveaux investissements.

Et pour concrétiser ceci, nous avons opté pour la composante phare de l’INTECMED qui consiste à l’appel à idées de projets innovants pour mettre en avant les secteurs de l’agroalimentaire et de l’artisanat afin d’en faire profiter les chercheurs, jeunes entrepreneurs et porteurs d’idées. Nous les encourageons à saisir cette opportunité surtout que le projet sera une occasion pour contribuer à ouvrir de nouveaux horizons en termes d’emplois, d’appels d’offres et de sous-subventions pour financer les meilleures idées de projets allant de 10.000 à 30.000 euros pour les 3 premiers business plans sélectionnés dans chaque pays.

  • Et quelles sont les opportunités que le projet INTECMED peut générer pour le futur de la CCI Cap-Bon et la région de Nabeul-Zaghouan ?

A la fin ce projet en février 2023, 48 programmes de mentorat seront sélectionnés dans les quatre pays concernés. Ainsi 12 nouveaux produits/services et 4 nouvelles entreprises seront développés par des start-up sélectionnées. Ainsi de nouveaux emplois seront créés chez nous avec tout que cela implique comme dynamique.

De nouvelles opportunités seront à l’horizon et une pépinière de synergie sera née. Ce projet INTECMED permettra aussi dans le futur proche de créer un cadre de liaison entre les acteurs de l’écosystème d’innovation dans les quatre pays partenaires du projet : la Grèce, l’Espagne, l’Égypte et la Tunisie. Malgré l’ampleur grandissante de la crise du COVID-19, ce projet INTECMED a permis aux activités de la chambre de se développer en ces temps de grisaille ? Face à cette pandémie d’ampleur inégalée et d’une durée incertaine, tous les secteurs d’activité ont été fortement impactés.

Mais fort heureusement ce projet est venu au bon moment pour nous permettre de continuer à travailler et à planifier afin de promouvoir la région du Cap-Bon et participer à son développement économique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here