Lancement d’un satellite académique : IHE-ESPITA, une école d’ingénieurs Tunisienne remporte le concours international « KiboCube »

0

iT-News (Lancement d’un satellite académique par IHE-ESPITA) – Par le biais de l’Ecole Supérieure Privée d’Ingénierie et de Technologie Appliquée (IHE-ESPITA), avec le soutien de partenaires dont l’Association Spatiale Tunisienne « TUNSA », le projet du lancement du premier satellite académique dans l’espace (TUNSAT-1) vient de réaliser un exploit historique qui lui a permis de prendre un rendez-vous avec l’espace à la fin de l’année 2023.

Cet exploit, unique non seulement en Tunisie mais dans le monde arabe, a été réalisé en remportant le prix de la 6ème édition du programme « KiboCube ». 

Il s’agit d’un programme international organisé par le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies et l’Agence spatiale japonaise (JAXA), sur le déploiement d’un satellite académique.

La JAXA accorde dans ce cadre au gagnant de ce concours, parmi plusieurs pays participants, la possibilité de lancer gratuitement un satellite vers l’ISS, station spatiale placée en orbite terrestre basse, occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique dans l’environnement spatial.

L’objectif principal de cette compétition mondiale annuelle est de fournir aux établissements d’enseignement ou de recherche des pays membres des Nations unies, qui montrent un intérêt sérieux pour l’exploitation de l’espace extra-atmosphérique paisible, une opportunité de lancement gratuit pour les premiers satellites qu’ils développent et fabriquent.

C’est le bureau des Affaires Spatiales de l’ONU qui a annoncé le mercredi 16 février 2022, à partir de son siège à Vienne (Autriche) la victoire de l’équipe de recherche Tunisienne, en marge de la tenue de sa réunion annuelle pour favoriser la coopération internationale aux fins des utilisations pacifiques de l’espace (COPUOS).

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de la Directrice du Bureau des affaires spatiales, Simonetta Di Pippo, du directeur des relations internationales au sein de l’Agence spatiale japonaise Hikahara Takichi, de l’Ambassadeur de Tunisie en Autriche Mohamed Mezghani.

Ce rendez-vous a permis au Docteur ingénieur Hana Aouinet, directrice de l’Ecole Supérieure Privée d’Ingénierie et de de Technologie Appliquée, qui est également directrice du projet du premier satellite académique dans l’espace en Tunisie, de le présenter en détaillant les objectifs et les étapes de la réalisation du projet qui seront comme suit :

-Démarrage des travaux de fabrication et de l’assemblage du satellite TUNSAT-1 par les étudiants de l’IHE-ESPITA en collaboration avec les partenaires. Ils dureront de 15 à 18 mois.

– Premiers essais du satellite en Tunisie.

– Derniers tests du satellite en Egypte en partenariat avec l’agence spatiale Egyptienne.

-Lancement du satellite à bord d’une fusée japonaise ou américaine vers l’ISS. Il sera placé à 400 km d’altitude au-dessus de la surface de la terre.

-Séparation du satellite Tunisien dans l’espace de la fusée qui l’a lancé à travers le retrait du bras commandé par un astronaute dans la station.

-Prise du contrôle du satellite (TUNSAT-1) par l’équipe Tunisienne.

-Utilisation des données fournies par le satellite et préparation de nouvelles missions dans l’espace.

La réalisation de ce projet entre dans le cadre de la stratégie de l’Ecole Supérieure Privée d’Ingénierie et de Technologie Appliquée (IHE-ESPITA) de se positionner parmi les institutions académiques précurseurs en Afrique dans le domaine du spatial et de contribuer au renforcement des capacités scientifiques et technologiques de la Tunisie dans ce domaine, en balisant davantage le terrain pour les programmes de recherches.

L’Ecole Supérieure Privée d’Ingénieurs et de de Technologie Appliquée (IHE-ESPITA) tient, à cette occasion, à remercier tous ses partenaires tunisiens et étrangers, dont en particulier le bureau des Affaires Spatiales de l’ONU à Vienne pour son soutien au développement du domaine spatial en Tunisie.

 L’impossible n’est pas Tunisien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here