Ericsson et Bombardier testent les réseaux LTE jusqu’à 200 km/h

0
  • Des essais ont été effectués pour vérifier la capacité des réseaux LTE de prendre en charge des solutions de système de contrôle ferroviaire (CBTC) et multiservices
  • Bombardier voulait savoir si les réseaux LTE répondaient à ses attentes en matière de latence et de perte de paquets et s’ils étaient capables de donner la priorité aux applications primordiales pour la sécurité
  • Les systèmes CBTC (Communications Based Train Control) sur LTE offrent aux opérateurs ferroviaires la perspective d’une gestion plus efficace et plus sûre du trafic

iT-News – Ericsson et Bombardier viennent d’achever des essais de solutions ferroviaires sur réseau LTE à des vitesses simulées atteignant 200 km/h. Au total, 11 essais ont été effectués en laboratoire pour évaluer la capacité des réseaux LTE de prendre en charge les solutions CBTC (communications-based train control) et multiservices. Les solutions multiservices comprennent par exemple la vidéosurveillance, les communications voix, la diffusion d’informations à l’intention du public sur les quais, la publicité et le Wi-Fi pour les voyageurs.

Pour la protection, l’exploitation et la supervision automatiques des trains, le système CBTC utilise des technologies de localisation haute définition et de communications de données large bande comme celles offertes par les réseaux LTE. En disposant d’informations plus précises sur la position exacte des trains, les opérateurs ferroviaires peuvent gérer le trafic de façon plus efficace et plus sûre. Les systèmes CBTC sont plus fiables que les anciens systèmes de contrôle des trains, nécessitent moins d’équipements de voie et possèdent des fonctions de redondance intégrées. En répondant plus rapidement et plus efficacement à la demande, ils permettent une exploitation optimale des voies et des trains.

Au cours des essais, les réseaux LTE ont affiché des latences en liaison montante et descendante nettement inférieures au seuil de 100 millisecondes, ainsi que des pertes de paquets proches de zéro (toute valeur inférieure à 0,5 % était considérée comme admissible). Les capacités intrinsèques des équipements Ericsson en termes de qualité de service ont en outre permis la préemption et la hiérarchisation des services ferroviaires critiques.

« Les résultats des essais effectués jusque-là sont extrêmement prometteurs. Nous allons continuer à tester divers modems afin de pouvoir fournir des réseaux LTE performants et fiables pour les applications ferroviaires. Nous voulons développer des solutions qui renforcent la sécurité des trains grâce au CBTC et à la vidéosurveillance, et qui améliorent les services multimédia offerts aux voyageurs, tels que les applications voix, la diffusion d’informations sur les quais, la publicité et le Wi-Fi. » selon Charlotta Sund, responsable Customer Group Industry & Society d’Ericsson.

A propos d’Ericsson

téléchargement (1)Leader mondial des technologies et services de communication, Ericsson conduit le développement de la Société en Réseau. Nos relations sur le long terme avec tous les opérateurs de télécommunications dans le monde permettent aux individus comme aux entreprises de réaliser leur potentiel et de créer un futur plus durable.

Nos services, logiciels et infrastructures, particulièrement dans le domaine de la mobilité, du haut débit et du cloud, permettent à l’industrie des télécommunications comme aux autres secteurs de se développer, d’augmenter leur efficacité, d’améliorer l’expérience utilisateur et de capter de nouvelles opportunités.

Présent dans 180 pays avec près de 115 000 employés, le groupe combine une présence mondiale à un leadership dans les technologies et les services. A ce jour, 40 % du trafic mondial transite par les réseaux d’Ericsson qui assure par ailleurs la maintenance d’infrastructures desservant plus de 2,5 milliards d’abonnés. Nos investissements en recherche et développement permettent à nos solutions ainsi qu’à nos clients de rester en tête.

Fondée en 1876, la société Ericsson a son siège social basé à Stockholm, en Suède. En 2015, Ericsson a réalisé un chiffre d’affaires de 29,4 milliards de dollars US (246,9 milliards de couronnes suédoises). Le titre Ericsson est coté à Stockholm et au Nasdaq (OMX et New York).

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here