Gaming & BD : le fameux dessinateur new-yorkais, David Mack à l’honneur au Comic Con Tunisia 2017 !

0
  • Comic Con Tunisia , le Rendez-vous incontournable des Fans de Comics et Mangas, de cinéma et de séries TV, amateurs de gaming, arts ludiques ou cosplay
iT-News (Comic Con Tunisia 2017) – le salon international Comic Con Tunisia, dans 2e édition en Tunisie, a ouvert ses portes aux univers Pop et Geek, ce vendredi 7 juillet 2017, en accueillant les férus des Comics (bandes dessinées), voire les manga et séries d’animation télé, ou encore des jeux vidéo. Cette année, Comic Con Tunisia a reçu des visiteurs de différents pays tels que l’Égypte, l’Indonésie, la Grande-Bretagne, en plus de la communauté, de plus en plus importante, de compétiteurs et fans Tunisiens. 
 
  • Durant 3 jours (les 7, 8 et 9 juillet), « Comic Con Tunisia » a donc ouvert les grandes portes de l’univers Pop, Cosplay & Geek !
  • Et… David Mack était là

Au niveau des surprises et rencontres inédites, le fameux dessinateur new-yorkais, David Mack, etait là à l’ouverture pour le grand plaisir des jeunes et moins jeunes Tunisiens passionnés de l’art numérique. Le dessinateur, qui a inauguré vendredi dernier l’Art Wall, a donné une conférence inaugurale, suivie d’un Master-class. 

Le samedi a été consacré à une séance de dédicaces au cours de laquelle le dessinateur, David Mack, qui a collaboré à plusieurs projets, dont Mission Impossible 4, Captain America, Jessica Jonses… a rencontré et discuté avec ses jeunes fans tunisiens et étrangers. 

Les amateurs et les dessinateurs des manga ont eu aussi l’occasion de rencontrer la mangaka indonésienne Viviane Wijaya, alias Dr Vee qui a créé une école de manga et qui est auteure et dessinatrice de sa propre BD, Big Bang manga. 

Compétition officielle

Les visiteurs ont eu droit à de belles surprises au cours de cette deuxième édition : les participants égyptiens ont révélé leur passion pour les comics (bandes dessinées) à travers leur projet Koshk Comics qu’ils ont présenté au cours de cette édition et qui a rencontré un grand succès. 

Du côté tunisien, on a eu droit aux héros de Jnoun el Kayla, le feuilleton qui a su charmer le public tunisien pendant le mois de Ramadan, qui sont devenus des super-héros bien de chez nous dans Comic Con Tunisia. 

Chakib et Saif, deux amateurs tunisiens, valorisent la bande dessinée et soulignent que celle-ci est un art narratif et visuel permettant une succession de dessins et de textes. Elle permet de relater une action dont le déroulement temporel s’effectue, par bonds, d’une image à l’autre. Sa définition rejoint celle de l’art séquentiel, c’est-à-dire que l’auteur de BD traite le message par séquences, explique Chakib, soulignant, par ailleurs, que «les bandes dessinées ont beaucoup de succès, car elles se lisent facilement et sont accessibles à tous les âges. Elles influencent tous les domaines de la création et de la communication, de la presse à la publicité, en passant par la peinture, le cinéma» .

Mme Mariem Ouesleti-Ameur, responsable du marketing des territoires et des communautés créatives, a affirmé, de son côté, que cette deuxième édition traite, cette année, du thème des «comics». «L’ambiance est très conviviale. Cette deuxième édition a permis aux fans des comics et des jeux vidéo de se rencontrer dans un même espace pour échanger leurs idées, discuter de leur passion, de leurs projets, échanger leur savoir-faire en matière de réalisation de jeux, de BD… Le concept existe dans plusieurs pays, comme la France, l’Allemagne… ». Et d’ajouter que: «Entre 8 et 10 mille personnes ont visité ce salon. Cela exprime l’importance de cet événement surtout sur le plan culturel», a relevé Mme Ameur.

Des compétitions Street-Fighter ont été organisées au cours de cette édition, outre le déroulement de la grande finale du jeu LOL (League Of Legendes) qui a vu la participation de plusieurs jeunes «gameurs tunisiens», férus de ce type de jeux. Rappelons que la première Convention comics a été organisée aux Etats-Unis, précisément à San Diego dans les années 1970. Son objectif était d’échanger des livres et des bandes dessinées américaines (comics). Au fil des années, d’autres centres d’intérêt ont vu le jour dans le domaine cinématographique avec la saga Star Wars notamment, et les grandes productions de séries télévisées, dont les nouvelles sorties sont annoncées dans les Conventions comics. On retrouve aujourd’hui ce type d’événement à Paris, en Allemagne, en Asie…

 

Vidéo :

  
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here