Atelier de clôture du projet visant à mettre en place un bureau national de transfert de technologie

0

It-News (technologie) – un atelier de clôture du projet visant à mettre en place un bureau national de transfert de technologie en Tunisie a démarré, lundi 17 juillet 2017, à Tunis.

Ce projet a été lancé à l’initiative de l’Agence Nationale de Promotion de la Recherche Scientifique (ANPR) en collaboration avec le centre de transfert de technologie relevant de la commission onusienne économique et sociale de l’ouest de l’Asie (ESCWA).

Financé par les Nations Unies à hauteur de 497 mille dollars, ce projet a pour objectif de mettre en place un réseau national de bureaux de transfert de technologie et de renforcer le système de transfert et d’innovation à l’échelle arabe.

Il est question, également, de renforcer le partenariat entre les établissements académiques et les secteurs industriels et d’échanger les expériences et pratiques réussies entre les pays arabes et développés.

A cette occasion, l’expert en innovation au centre ESCWA, Nizar Helssi a indiqué que la collaboration avec l’ANPR se poursuivra afin de mettre en place un bureau national de transfert en technologie et de former les cadres nationaux pour gérer ce bureau.

De son côté, le Directeur de l’ANPR, Khaled Ghedira a reconnu que la Tunisie n’a pas veillé à assurer le transfert technologique et à rapprocher le monde de la recherche scientifique du secteur socio-économique, ce qui fait qu’un certain besoin, a-t-il dit, s’est crée pour mettre en place des bureaux nationaux dans les universités.

Les bureaux de transfert technologique, a-t-il dit, ont pour objectif de rapprocher le chercheur du monde économique et social.

Il a ajouté que des experts tunisiens ont mené cinq études afin de tracer une feuille de route portant sur la réglementation nécessaire à la mise en place d’un système national de transfert de technologie constructif et efficace.

Ghedira a, par ailleurs, fait remarquer que le seul obstacle entravant le transfert de la technologie demeure l’absence de textes législatifs qui puissent encadrer et réglementer ce secteur, précisant néanmoins que des recommandations à cet effet ont été adressées à la Présidence du gouvernement.

Cet atelier de clôture est composé de quatre principaux panels répartis sur deux jours. Il sera consacré à une revue de différentes étapes de l’évolution du projet ainsi que l’évaluation de ses principaux résultats.

Il sera question lors de cet atelier de discuter de la stratégie de transfert de technologie la plus appropriée pour la Tunisie ainsi que du cadre juridique indispensable pour l’intégration des différentes activités de transfert de technologie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here