Huawei affirme que HarmonyOS n’est pas une copie d’Android et iOS

0

iT-News (Huawei) – HarmonyOS n’est pas une vulgaire copie d’Android et iOS, assure Huawei. De même, le groupe chinois affirme que son système d’exploitation n’est pas seulement un moyen de contourner les sanctions américaines. Entièrement modulaire, l’OS ne s’adresse pas qu’aux smartphones, mais à tous les appareils connectés de l’Internet des Objets. Explications.

Privé de licence Android et des applications de Google suite un décret de Donald Trump, Huawei a accéléré le développement de son OS alternatif, Harmony OS. Annoncé en septembre 2019, le système d’exploitation est disponible en version beta depuis quelques semaines sur une poignée de smartphones.

Lors d’une conférence organisée dans le cadre du Science and Technology Billboard en Chine, le Dr. Wang Chenglu, président de la section Ingénierie logicielle chez Huawei, est revenu sur les ambitions de Huawei. Tout d’abord, le dirigeant rappelle que HarmonyOS n’a pas été conçu comme une simple copie d’Android et d’iOS, les deux OS mobiles leaders du marché. De même, il ne s’agit pas que d’un simple alternative aux systèmes d’exploitation américains.

Sur le même sujet : Huawei Browser, AppGallery et la suite HMS arrivent sur les PC Huawei

Huawei vise 200 millions d’appareils sous HarmonyOS d’ici fin 2021

Le monde extérieur peut spéculer sur le fait que Huawei a développé le système Hongmeng (NDLR : HarmonyOS en dehors de Chine) à cause des sanctions américaines, mais je tiens à vous dire que ce n’est pas le cas affirme le Dr. Wang Chenglu. Le cadre assure que le développement effectif de l’OS a débuté en 2016. Aux dernières nouvelles, les grands pontes de Huawei auraient d’ailleurs discuté du projet dès 2012, soit 7 ans avant le décret Trump.

HarmonyOS a été pensé comme un système d’exploitation entièrement modulaire. Contrairement à Android et iOS, la solution développée par Huawei s’adapte facilement à la plupart des objets connectés et terminaux. Wang Chenglu parle d’un “système d’exploitation panoramique taillé pour l’Internet des Objets”. Ainsi, les développeurs pourront facilement proposer des applications qui fonctionneront sur smartphone, téléviseur connecté, montre, PC ou sur des écrans intelligents. Désireux de séduire la communauté des développeurs, Huawei met régulièrement en exergue l’aspect modulaire de son OS mobile. Il s’agit visiblement de l’atout principal de HarmonyOS par rapport aux solutions concurrentes.

Evidemment, la modularité de HarmonyOS n’est pas uniquement un avantage pour les développeurs. Selon Wang Chenglu, cette approche permet d’offrir une expérience fluide et continue sur les tous les appareils qui constituent l’Internet des Objets. Huawei s’attend à ce que HarmonyOS soit installé sur 200 millions d’appareils dans le monde d’ici la fin de l’année 2021, dont 100 millions de terminaux conçus par d’autres marques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here